Histoire@Politique : Politique, culture et société

MaillageCette rubrique présente un inventaire raisonné et commenté de liens vers des sites Internet de Centres de recherche et de départements d’histoire contemporaine répartis entre les différents continents.

Université de Princeton

Thomas Roman

Le Département d’histoire de Princeton University met l’accent sur l’histoire européenne et américaine avec une réputation également installée, désormais, dans les aires géographiques asiatique, africaine, latino-américaine et proche-orientale, de l’Antiquité à nos jours. Comme souvent, au sein des universités américaines, l’histoire s’intègre aussi à des programmes de recherche transversaux et pluridisciplinaires, qu’ils soient géographiques ou thématiques (American Studies, Europe cultural studies, etc.).

L’enseignement et la recherche en histoire passent avant tout par un Centre : le Selby Cullom Davis Center for Historical Studies, créé en 1968 et nommé d’après son fondateur ; il est actuellement dirigé par Gyan Prakash. Chaque année, la recherche se concentre sur un thème pluridisciplinaire invoquant plusieurs zones géographiques, via un séminaire hebdomadaire, des colloques et des groupes de travail. Le thème actuel (2005/2007) est “Utopia/Dystopia: Historical Conditions of Possibility” (détail du séminaire). Celui prévu pour 2007/2008 aura pour axe la « peur » (“Fear”). Parmi les thèmes traités dans le passé retenons : « La ville : espace, société et histoire » (2003-2005), « Les migrations » (2001-2003), « Conversions : le sacré et le profane » (1999-2001). Le Centre fournit, par ailleurs, une aide à la recherche et soutient la bibliothèque de Princeton. Enfin, il propose un certain nombre de publications.

Chaque semestre, dans le cadre du Visiting Stone Professorship, un historien réputé est invité au Centre Davis pendant une courte période (1 à 2 semaines), pour rencontrer et débattre avec des historiens du Département d’histoire de l’université. Parmi les historiens invités, citons Patrick Geary ou Peter Burke. Des prix et des bourses sont également décernés, tel que le Stone Prize, pour aider des étudiants à démarrer leurs travaux de thèse (par exemple : Laura Hurd, « La puissance coloniale française : rhétorique, symboles et faiblesse durant la seconde guerre mondiale », année 2006/2007).

Ajoutons qu’au sein du Princeton Institute for International and Regional Studies, un programme de 1er et 2nd cycles (“The Program in Contemporary European Politics and Society”) encourage l’étude interdisciplinaire de l’Europe contemporaine, avec un accent sur la politique, l’économie et les sociétés en Europe occidentale et centrale, depuis la première guerre mondiale. Ce programme comprend le Center for French Studies (CFS), créé en 1993 par le Gouvernement français pour promouvoir la culture française (parmi 17 autres centres analogues créés par la France aux États-Unis), avec une aide aux études en France et une aide à la recherche sur des travaux portant sur la France. Les deux institutions sont dirigées par Ezra N. Suleiman, spécialiste de l’État français (bureaucratie, politiques publiques, leadership). Le CFS organise des déjeuners/débats en invitant d’éminents spécialistes de la France ou de grands universitaires français (Blandine Kriegel sur la philosophie de Michel Foucault, Annie Cohen-Solal sur Sartre aux États-Unis, etc.), ou des conférences publiques.

Ils étudient et enseignent l’Europe et/ou la France contemporaines à Princeton :

Annette Becker : première guerre mondiale ;

Jan Gross : Europe contemporaine, les Polonais face au nazisme ;

Harold James : Allemagne contemporaine et histoire économique ;

Philip Nord : France contemporaine, moment républicain en France, 19e siècle ;

Anson Rabinbach : histoire intellectuelle et culturelle de l’Europe contemporaine (aire germanique).

Thomas Roman

 

 

Thomas Roman

 


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique aux Rendez-Vous de l'Histoire de Blois - samedi 10 octobre 2020, 16h00-17h30, salle Lavoisier du Conseil départemental de Blois
  •   (...)
  • lire la suite
  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • • Paolo Carusi, Les partis politiques italiens de l’unité du pays à nos jours
  • L’ouvrage de Paolo Carusi a connu plusieurs rééditions en (...)
  • lire la suite
  • • Rachel Applebaum, Empire of Friends. Soviet Power and Socialist Internationalism in Cold War Czechoslovakia
  • Historienne de l’Union soviétique et de l’Europe centrale, Rachel (...)
  • lire la suite
  • • Réflexions autour d’une exposition et de son catalogue : «Otto Freundlich (1878-1943), la révélation de l’abstraction»
  • En 1937 s’ouvre à Munich l’exposition itinérante « Art dégénéré », événement (...)
  • lire la suite
  • • Julian Jackson, De Gaulle. Une certaine idée de la France
  • Certains seront tentés de dire : « Encore une biographie de (...)
  • lire la suite
  • Mr Jones au pays des Soviets
  • L’Ombre de Staline de la réalisatrice polonaise Agnieszka Holland (née en 1948) met en (...)
  • lire la suite
  • • Nathalie Berny, Défendre la cause de l’environnement. Une approche organisationnelle
  • Dans cet ouvrage tiré de son habilitation à diriger des (...)
  • lire la suite
  • • Maria Grazia Meriggi, Entre fraternité et xénophobie. Les mondes ouvriers parisiens dans l’entre-deux-guerres et les problèmes de la guerre et de la paix,
  • Maria Grazia Meriggi, professeure à l’Université de Bergame, spécialiste (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670