Histoire@Politique : Politique, culture et société

Pistes & débats

Faut-il une loi contre le négationnisme du génocide des Arméniens ? Un raisonnement historien sur le tournant de 2012. Partie II : Les pouvoirs de la recherche

Vincent Duclert

La loi du 23 janvier 2012, dite « loi Boyer », qui pénalise la contestation du génocide des Arméniens fait ici l’objet d’une étude serrée de la part de Vincent Duclert. Cette loi en effet peut être analysée par les historiens dans sa généalogie comme dans ses attendus politiques et scientifiques, tant elle a d’implications sur le travail historiographique. Nous publions cette étude en deux parties : la première partie publiée dans le numéro précédent d’Histoire@Politique (n° 20, mai-août 2013) se penche sur l’histoire de l’élaboration législative, les débats que la loi a provoqués et la position du Conseil constitutionnel à son sujet ; la seconde partie, publiée dans ce numéro (n° 21, septembre-décembre 2013), traite quant à elle des enjeux historiographiques qu’une telle loi engendre.

lire la suite

Sources

Les archives de Michel Debré

Jérôme Perrier

Le fonds Michel Debré, déposé aux ArchivArchives d'histoire contemporaine du Centre d'histoire de Sciences Po - fonds Michel Debré. © DR.es d’histoire contemporaine du Centre d’histoire de Sciences Po, est l’un des fonds français d’archives privées les plus importants, par la quantité et la qualité des pièces qu’il contient. Documentant tous les aspects et toutes les étapes de la longue carrière de Michel Debré, sa consultation permet d’éclaircir le rôle et l’action, parfois sous-estimés ou controversés, de cette personnalité politique de premier plan et de jeter un regard neuf sur les principaux événements de la vie politique française de la Libération à la Ve République. Elle permet surtout de découvrir le mode de travail de Michel Debré et de le peindre en intellectuel praticien, alliant réflexion théorique et action pratique.

lire la suite

Portraits & témoignagesPortraits & témoignages

Entretien avec Pierre Morel

Anne Dulphy, Christine Manigand

Reportons-nous en 1971, lorsque vous sortez de l’ENA et entrez au Quai d’Orsay : avez-vous toujours rêvé à une carrière diplomatique et – question connexe – y a-t-il chez vous une tradition familiale qui, maintenant, réunirait à la fois votre épouse et vos enfants ? Jeune homme, sortant de Sciences Po et de l’ENA, aviez-vous vraiment envie de cette carrière diplomatique ?

Cela a pris un tour dynastique, mais ne l’était en aucune façon ! J’ai d’abord été un « enfant amoureux des cartes et des estampes » : j’ai rêvé sur les atlas, très tôt, très fort, il y avait sûrement une attirance pour l’étranger, alors que la tradition familiale est médicale. Alors que je ne me sentais pas en mesure de prendre la relève de ces générations d’internes des hôpitaux de Lyon, mon frère cadet a eu précocement une vocation si nette que je me suis senti libéré. Il est vrai que j’ai eu un véritable intérêt pour les affaires internationales très tôt, même si tout cela avait encore un air un peu élémentaire ; mes parents avaient le goût des voyages, ils nous ont fait voyager tôt, nous ont emmenés dans des échanges familiaux. Je me souviens de Munich, on partait en famille avec cinq enfants : Munich à l’époque, en 1954-1955, c’étaient les immeubles encore détruits, les fenêtres ouvertes sur le ciel, voilà des choses qui vous marquent. L’Allemagne, l’Italie depuis la Drôme proche, on y est allés très tôt. Donc l’idée de franchir les frontières et de voyager, ce qui n’était pas si évident à l’époque, m’est venue assez rapidement. Il y avait aussi une tradition très anglophile, des amis anglais de mon père qui passaient régulièrement. À propos des événements d’Algérie, par des liens de famille, très jeune j’ai pris une certaine mesure du drame ; l’Indochine aussi, et j’ai le souvenir, je n’avais pas dix ans, de la description de la vie à Hanoï de ceux qui rentraient et qui m’ont fait rêver d’Asie dès ce moment-là.

lire la suite


imprimer

Newsletter

  • Consultez fréquemment les rubriques dynamiques de cette colonne. Elles sont régulièrement mises à jour.

Champ libre

  • Histoire@Politique est également disponible sur CAIRN
  • lire la suite

Comptes rendus

  • • Jérôme Henning, Le radicalisme d’Édouard Herriot et la crise des institutions (1905-1954)
  •   Cet ouvrage est la publication de la thèse d’histoire constitutionnelle (...)
  • lire la suite
  • • Benjamin Stora, rapport sur « les questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie »
  • Benjamin Stora, Les questions mémorielles portant sur la (...)
  • lire la suite
  • • Sandrine Kott, Organiser le monde. Une autre histoire de la guerre froide
  • Une histoire transnationale, non militaire et à parts égales de (...)
  • lire la suite
  • • Tommaso Milani, Hendrik de Man and Social Democracy: The Idea of Planning in Western Europe, 1914-1940
  • De la fin du XIXe siècle à la veille de la (...)
  • lire la suite
  • • Geneviève Dreyfus-Armand, Septfonds, 1939-1944. Dans l’archipel des camps français
  • Le camp de Septfonds (Tarn-et-Garonne) est l’un des nombreux (...)
  • lire la suite
  • • Alya Aglan, La France inverse. La guerre de Vichy 1940-1945
  • Alya Aglan offre ici la synthèse la plus à jour sur la France (...)
  • lire la suite
  • • Mathieu Fulla, Marc Lazar (eds.), European Socialists and the State in the Twentieth and Twenty-First Centuries
  • It is a commonplace in American political discourse that (...)
  • lire la suite
  • • Craig L. Symonds, Histoire navale de la Seconde Guerre mondiale
  • Craig L. Symonds, ancien professeur d’histoire à l’US Naval War College, (...)
  • lire la suite
  • • Autour du congrès de Tours
  • Véronique Fau-Vincenti, Frédérick Genevée, Éric Lafon, Aux alentours du (...)
  • lire la suite
  • • Ève Fouilleux, Laura Michel (dir.), Quand l’alimentation se fait politique(s)
  • La pandémie mondiale a rappelé en 2020 combien l’approvisionnement alimentaire (...)
  • lire la suite
  • • Camille Creyghton, Résurrections de Michelet. Politique et historiographie en France depuis 1870
  • Cet ouvrage est dû à une enseignante et chercheuse (...)
  • lire la suite
  • • Bernard Lachaise, Georges Pompidou : avec de Gaulle 1944-1959
  • Spécialiste reconnu de l’histoire du gaullisme, tant pour le (...)
  • lire la suite
  • • Lutz Raphael, Jenseits von Kohle und Stahl. Eine Gesellschaftsgeschichte Westeuropas nach dem Boom
  • One of the most successful and widely discussed collaborative (...)
  • lire la suite
  • • Audrey Kichelewski, Judith Lyon-Caen, Jean-Charles Szurek, Annette Wieviorka (dir.), Les Polonais et la Shoah. Une nouvelle école historique
  • In February 2019, the EHESS hosted a Polish-French symposium on (...)
  • lire la suite
  • • Michel Auvray, Histoire des Citoyens du Monde. Un idéal en action de 1945 à nos jours
  • Historien et journaliste, Michel Auvray est spécialiste des relations (...)
  • lire la suite
  • Une vie secrète (La trinchera infinita)
  • Des millions de personnes ont, du fait de la pandémie (...)
  • lire la suite

Partager

  • ISSN 1954-3670